Home / Non classé / Coronavirus en France: comment se déroule l’enquête pour remonter jusqu’au « patient zéro » dans l’Oise

Coronavirus en France: comment se déroule l’enquête pour remonter jusqu’au « patient zéro » dans l’Oise

Cette semaine, deux cas de coronavirus ont été identifiés dans l’Oise sans que l’origine de leur contamination ne puisse encore être expliquée. Les membres de l’agence Santé publique France mènent actuellement une « vraie enquête policière », selon Jérôme Salomon, afin de remonter jusqu’au « patient zéro ».

A la recherche du « patient zéro ». Les autorités tentent de lever le mystère autour de la contamination au coronavirus de deux hommes dans l’Oise. L’un d’entre eux, un sexagénaire, est mort mercredi après avoir été transféré à la Pitié-Salpêtrière; l’autre est toujours hospitalisé dans un état grave à Amiens.

>> Coronavirus en France: suivez les dernières informations dans notre direct

Pour les autorités, un point d’interrogation demeure sur l’origine de leur contamination car aucun de ces deux hommes ne revenait d’une « zone d’exposition à risque », a précisé l’Agence régionale de santé des Hauts-de-France.

Une enquête a été ouverte en urgence dès mercredi, a fait savoir le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. Selon « des protocoles standardisés » qui ont déjà été utilisées à l’occasion d’autres épidémies, comme le SRAS en 2002-2003, les enquêteurs de Santé publique France tentent de reconstituer l’emploi du temps, les moyens de transports utilisés et les rencontres de ces patients infectés en discutant avec eux et leurs proches.

« Contact tracing »

Les autorités ont ainsi pu déterminer que les deux hommes vivaient et travaillaient dans un triangle de 40 km. Le sexagénaire, habitant à Vaumoise, était professeur de technologie à 8 km de là, au collège Jean de La Fontaine de Crépy-en-Valois. Il était en arrêt de travail depuis le 12 février (les vacances de sa zone ont démarré le 14). Il avait d’abord été hospitalisé à Creil pendant six jours, avant d’être transféré à Paris mardi « en grande détresse respiratoire et cardiaque ».

Le second patient, un chauffeur de 55 ans travaillant, comme civil, sur la base militaire de Creil et habitant La Croix-Saint-Ouen (4700 habitants) est hospitalisé au CHU d’Amiens « dans le service de réanimation, dans un état grave ».

Grâce à ces investigations, le ministère de la Santé a pu identifier jeudi « un regroupement de 12 cas reliés aux malades de l’Oise, qui semblent liés entre eux par une chaîne de contamination », après des contacts professionnels et familiaux.

Suite de l’article Page suivante ===>

Check Also

Des filles de Miss Bum Bum bloquent la circulation au Brésil

Kim Kardashian a peut-être cassé Internet avec ses formes célèbres, mais au Brésil, elle ferait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *